Voulez-vous dîner… chez un particulier ?

Les amateurs de chichis ont tout le temps faim. Sinon, comment expliquer qu’après le déjeuner dominical, lors de leur balade « digestive » sur le port, ils trouvent encore moyen de s’enfiler un cornet de churros ? Que voulez-vous, l’estomac a ses raisons que la taille 36 ne connaît point. Alors quand on nous dit « Voulez-vous dîner ? », même à midi, c’est oui.

Gif d'un enfant qui a très faim

Crédit : reactiongifs.com

Le concept de Voulez-vous dîner est né en 2010. L’idée : permettre à des particuliers de proposer des dîners à domicile à ceux qui veulent plus qu’une sortie au resto. Les touristes en l’occurrence, qui ont envie de rencontrer des locaux ou qui ont du mal à trouver de la vraie cuisine faite maison parmi les tables à proximité du camping.

Le concept de repas chez les particuliers de Voulez-Vous dîner ?

Crédit : Voulezvousdiner.com

[Et là parenthèse]

…parce qu’on touche à un vrai problème de société qui me met hors de moi à chaque fois que je pars en vacances… Trouver un endroit où bien manger ! C’est à dire autre chose que les restos qui te proposent des menus locaux tout droits sortis de chez Métro (quand encore tu as la chance qu’ils aient eu le temps de décongeler). Perso, j’appelle ce phénomène le « menu turistico » depuis un traumatisme à Venise où on te propose tous les quatre mètres ces fameux menus qu’un Madoff ne renierait pas.

Les menus arnaques pour touristes

Ils mettent un papier genre parchemin, une écriture dégueulasse genre manuscrite, plein de lignes genre « tu vas en avoir pour ton argent », et hop Menu Turistico.

Les menus turistico, tu les trouves dans toutes les destinations touristiques : les moules charentaises – du Super U – au Pineau – de Leclerc -, le saucisson corse -de Roumanie- et son fromage frais de brebis -d’Allemagne-, l’aïoli provençal -Liddl- et ses légumes du marché -de Casablanca. Et à chaque fois, c’est la même. Tu tentes, tu te dis que c’est pas cher, et à la fin/faim, tu comprends pourquoi c’était pas cher et que t’aurais mieux fait de t’envoyer un kébab.

Brad Pitt pleure après avoir mangé un menu turistico.

Et en plus tu payes pas 15€ mais 24, parce que t’as pris un verre de rosé et un café en pensant que ça ne ferait pas beaucoup plus. Bah si, ça fait 24. Crédit : reactiongifs.com

Tout ça pour dire qu’il n’est pas simple de trouver un vrai bon resto avec de vrais bons produits locaux quand on part en vacances. D’où l’idée de se tourner vers les particuliers. Parce qu’à défaut d’être restaurateurs, ils savent parfois tout aussi bien cuisiner. Et surtout : s’ils disent qu’ils aiment la cuisine au point d’inviter chez eux de parfaits inconnus, c’est pas pour te servir un knacki purée.

J’ai rencontré Solenne Rousseau, ambassadrice du concept qui cartonne à Paris et cherche à se développer sur La Rochelle. Elle nous explique comment recevoir ou se faire inviter avec Voulez-vous dîner…

Solenne Rousseau en charge du développement de voulezvousdiner.com à La Rochelle

Solenne Rousseau, ambassadrice de Voulez-Vous Dîner à La Rochelle.

Au-delà du chichi : Racontez-nous, Solenne, Voulez-vous dîner, comment ça marche ?

Solenne Rousseau : L’idée est de mettre en relation des particuliers qui aiment cuisiner et recevoir avec des personnes qui ont envie de faire une expérience originale et des rencontres autour d’un dîner. L’hôte publie son annonce sur le site voulezvousdiner.com. Il propose son menu, une date ou plusieurs créneaux et fixe lui-même le prix. Il détermine aussi le nombre d’invités. Certains préfèrent rester en petit comité, d’autres prévoient au contraire de grandes tablées ! Ensuite, les potentiels « invités » intéressés réservent en ligne, puis se rendent directement au domicile du chef d’un soir quand le jour j arrive.

N’importe qui peut inviter ? Comment peut-on être sûr qu’on va bien manger ?

Dans l’absolu, oui, n’importe qui. Après, en général, ce sont des gens qui aiment bien la cuisine et donc « savent faire », qui se lancent dans ce type d’initiatives ! L’hôte renseigne aussi son profil en ligne. Il expose son menu. Vous avez de quoi faire pour jauger la qualité de la prestation. D’autant que les personnes sont notées après coup par leurs invités qui déposent sur le site des commentaires… On n’a pas de retours négatifs : les particuliers qui proposent ces dîners le font par passion, et cherchent aussi un petit complément de revenus. Elles n’ont aucun intérêt à proposer des dîners ratés ou des prix abusifs !

Les particuliers proposent leurs dîners à domicile sur voulezvousdiner.com

Exemple de petites annonces de dîners sur voulezvousdiner.com

Justement, côté prix, on trouve de tout ! Il y a même des dîners qui frôlent les 100€ ! A ce prix-là, on n’est pas mieux au resto ?

Quand vous avez des dîners à ces tarifs, il y a souvent des mets d’exception. Vous pensez bien que si vous proposez du caviar ou des moules, le coût du repas n’est pas le même. Parfois aussi, ce sont des chefs de bons restaurants qui proposent des dîners chez eux en complément, et pour vivre, eux aussi, une expérience différente. Là, on peut avoir de la grande cuisine et les 100€ se justifient : ce serait 200 dans un resto ! Après, sur La Rochelle, pour de premières expériences de dîners, je conseille aux hôtes de proposer des repas locaux – huîtres, pineau et angélique me paraissent incontournables ! – entre 20 et 30€ par personne.

Exemple de profil d'hôte sur voulezvousdiner.com

Dans son annonce, l’hôte peut proposer des photos de son domicile, sa propre photo, quelques descriptifs, son menu. Les commentaires des anciens invités permettent aussi de se faire une idée. Crédit : voulezvousdiner.com

Prenez-vous une commission sur les repas ?

Oui, c’est le modèle économique du site. Nous prenons une partie de la rémunération, de l’ordre de 20% pour couvrir les frais du site et nous permettre de continuer à nous développer. Les paiements s’effectuent en ligne, sous 48h.

On est en phase avec la mode de la consommation collaborative, sauf que les amateurs de « conso collab » prônent en général plutôt l’idée de se rendre service gratuitement entre particuliers… N’est-ce pas antinomique ?

Non ! On est bien dans l’idée de partage. Et il ne s’agit pas de faire fortune avec des dîners, mais de s’offrir une expérience conviviale, tout en s’y retrouvant sur les achats qu’on doit réaliser pour cela, et le temps qu’on y passe. Par ailleurs, il est tout à fait possible aussi de proposer sur le site des dîners gratuits !

Qu’en disent les restaurateurs ? Vous ne devez pas vous faire que des amis ?

On représente une toute petite concurrence ! Et notre plateforme leur est ouverte. Ceux qui veulent mettre à profit leurs talents pour arrondir leurs fins de mois sont aussi les bienvenus sur la plateforme, en tant que « cuistot particulier » !

Exemple de menu rédigé en anglais sur la plateforme de repas à domicile Voulez-vous dîner ?

La bonne idée : proposer son menu en anglais… Crédit : voulezvousdiner.com

Parlez-nous un peu de vous : comment vous êtes-vous lancée dans cette aventure ?

Je baigne dans la cuisine depuis toujours. Je suis pâtissière de profession et je souhaitais me reconvertir pour mieux équilibrer ma vie pro-perso (NDLR : pâtissier = 80h de taf par semaine au bas mot). J’avais aussi envie de porter un projet et j’aimais bien le concept de Voulez-vous dîner. C’est comme ça que j’ai décidé de le développer à La Rochelle. J’habite dans la région depuis quatre ans, et pour moi les opportunités liées à l’attractivité touristique du coin sont énormes ! Les gens en vacances recherchent de l’originalité et de l’authenticité : on a tout ça sur notre site !

Comment vous y prenez-vous pour faire connaître le concept ?

Ma priorité est de donner à de potentiels « hôtes » l’envie de proposer leurs dîners sur le site. Je fais appel aux écoles de cuisine, aux magasins spécialisés dans le matériel de cuisine… Et pour faire connaître le site, je m’adresse aux chambre d’hôtes, aux établissements hôteliers. Je cherche aussi à mettre en place des partenariats avec des producteurs locaux, commerces de proximité avec des offres pour les hôtes qui s’approvisionneraient chez eux pour la préparation de leurs dîners… Toute aide est bonne apprendre : que ceux qui connaissent des cordons bleus ou des gourmands passent le mot !

C’est fait ! ( Si vous souhaitez contacter Solenne pour des partenariats notamment : rousolenne@gmail.com / 06 73 51 82 36).

PS. Attention, si votre savoir-faire culinaire est du genre la photo ci-dessous, n’allez pas traumatiser les touristes de La Rochelle… Mais bravo quand même pour le dressage :

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s